logo


Le grand chelem pour Vincent Houssin et la Roadson 1078 R!!

Vincent en pole position sur la grille de départ, avec en arrière plan la superleggera.

Vincent en pole position sur la grille de départ, avec en arrière plan Jean-François Vinacourt sur son hypermotard “canon”…

 

La finale de la coupe Sportwin s’est déroulée ce week-end sur le circuit du Nord et sous un soleil radieux. Pour Vincent Houssin, déjà titré depuis l’épreuve précédente, l’enjeu était de remporter les deux dernières épreuves afin de réaliser le grand Chelem, jamais réussi jusque-là dans cette catégorie… et probablement sans beaucoup de précédents ailleurs. 12 victoires en 12 courses demande beaucoup de talent au pilote, qui ne doit ni chuter, ni se laisser emporter par un autre dans un dépassement ou une « bagarre » pour la victoire. Il faut aussi une machine fiable et des pneus endurants (le règlement n’autorise qu’un seul train par week-end).

Un circuit délicat pour la 1078 R.

Le tracé de Croix en Ternois semblait sourire à Jean-François Vinacourt, local de l’étape, dont la Ducati hypermotard bodybuildée se jouait d’une piste bosselée avec des virages très lents et un énorme freinage en bout de ligne droite où les motos passent de 200 à 40 km/h en quelques dizaines de mètres. Des conditions plutôt délicates sur le papier pour la Roadson 1078 R longue et rigide, plus à l’aise dans les courbes rapides, et pourvue d’un unique disque de frein eu égard à son poids contenu.

Deux Roadson en piste!!

Plus de 80 ch et 100 kilos, une combinaison intéressante pour le tracé de Croix en Ternois

Plus de 80 ch et 100 kilos, une combinaison intéressante pour le tracé de Croix en Ternois

Ce n’est pas une, mais deux Roadson qui étaient là pour en découdre! En effet, Régis Lebreton, deuxième du championnat et propriétaire de la Roadson Superleggera, avait délaissé sa puissante Ducati-Pierobon pour tenter sa chance avec sa minuscule 550cm3 sur le petit circuit de Croix en Ternois ! Un autre client redoutable pour la victoire, et pour la première fois, deux Roadson étaient simultanément en piste…

Finale à hauts risques.

Si Jean-François Vinacourt réalise le meilleur temps lors de la première séance qualificative, c’est Vincent Houssin qui se montre le plus rapide dans la seconde et remporte la pole position avec  3/10 de seconde d’avance au cumul des deux. Hypermotivé, l’hypermotard n’est pas là pour faire de la figuration, il faudra compter avec lui. Avec Vincent, ils seront les seuls à descendre en 57 secondes/tour, laissant le troisième à 1,4 secondes de la pole. De son côté Régis Lebreton se qualifie  troisième en TwinFast (- de 700 cm3). Perturbée par une chute spectaculaire, mais heureusement sans conséquence grave, la première finale comptera deux départs. Au Cumul, Vincent l’emporte avec 7 secondes d’avance sur Jean-François Vinacourt. La Roadson Superleggera monte elle aussi sur le podium, à la troisième place (TwinFast).

Vincent Houssin sur la plus haute marche du poduim précède Jean-François Vinacourt et l'étonnant Loïc Boirin sur sa SV 650 "twinfast".

Vincent Houssin sur la plus haute marche du poduim précède Jean-François Vinacourt et l’étonnant Loïc Boirin sur sa SV 650 “twinfast”.

Un dernier match très serré.

Décidé à ne rien lâcher, Jean-François Vinacourt attaque la seconde finale le couteau entre les dents et passe en tête au premier tour. Il la gardera cinq tours durant et ne lâchera jamais Vincent de plus d’une seconde sur toute la durée de l’épreuve. Un suspense haletant qui permet tout de même à Vincent de l’emporter et de signer ainsi sa douzième victoire en 12 courses !

Pascal, Jeff, Vincent , Ludo et Jean-François derrière la 1078 R et une partie des trophées remportés au fil de la saison.

Pascal, Jeff, Vincent , Ludo et Jean-François derrière la 1078 R et une partie des trophées remportés au fil de la saison.

L’autre Roadson termine seconde en Twinfast, offrant ainsi 2 podiums supplémentaires à la marque pour fêter le grand Chelem ! Un véritable festival de podiums et de récompenses pour l’équipe Roadson et les membres du club 2V racing !

Tous les membres du sportwins présents à Croix en Ternois (sauf Sandra) réunis sur le podium pour la photo finale. belle ambiance!

Tous les membres du sportwins présents à Croix en Ternois (sauf Sandra) réunis sur le podium pour la photo finale. Belle ambiance!

La saison se termine, sur un final de rêve avec du suspens et de l’émotion. Merci à tout ceux qui nous ont cru en nous et osé relever le défi: Beringer brakes, Ducati Grenoble, Dunlop D 212 GP racer, EMC suspensions, Reynolds tubing, les lubrifiants Tridan et bien sûr Vincent Houssin, qui chacun à leur façon nous ont permis d’être au départ et à l’arrivée, toujours plus haut. La partie n’était ni facile ni jouée d’avance. La moto va maintenant être mise en vente pour financer en partie la conception du nouveau modèle d’endurance…. N’hésitez pas à le faire savoir, en partageant, en nous indiquant des sponsors potentiels, ou en participant, même modestement, à notre cagnotte, elle nous permettra d’avancer.

YES WE CAN!

Ce n'est qu'un au-revoir, Vincent et Roadson reviendront en piste, pour de nouvelles aventures!...

Ce n’est qu’un au-revoir, Vincent et Roadson reviendront en piste, pour de nouvelles aventures!…

 

 

Commentaire

*

captcha *